EDITO : 6 DE COEUR

 

Claude Lienhard

Avocat spécialisé en droit du dommage corporel
Professeur émérite à l’Université de Haute-Alsace
Directeur honoraire du CERDACC

 

Cette fin d’année sera à l’image de 2020 : inédite, réglementée, porteuse d’angoisse mais aussi forte et résolue de solidarité et d’espoir.

Effondrements, pandémies, vaccins, flux d’information, fake news, productions complotistes autant d’icebergs flottant dans un océan d’incertitudes.

Et pourtant il y aura des moments de fêtes et de convivialité même si nous sommes invités à les vivre en cercles restreints.

Les bonnes cartes seraient dans ce curieux jeu le 4, le 6 voire 8, tous de cœur.

Mais on peut jouer plusieurs fois ainés, petits-enfants, famille recomposée, et les cercles des proches aux milles nuances et déclinaisons à l’aune des précautions et des tests qui sont peut-être, eux, de faux amis.

Alors chères et chers fidèles lectrices et lecteurs vous saurez conjuguer prudence et convivialité sans laisser personne d’essentiel au bord du chemin.