Claude Lienhard

Avocat spécialisé en droit du dommage corporel
Professeur Emérite à l’Université de Haute-Alsace
Directeur honoraire du CERDACC

 

Nous voilà à présent déconfinés, au moins provisoirement, et espérons le définitivement, si chacun fait preuve de responsabilité et d’extrême vigilance.

C’est peu dire que le droit dans toutes ses branches, dans toutes ses facettes et dans toutes ses implications a été très largement sollicité pour organiser, accompagner et réguler la crise sanitaire.

Le savoir et le savoir-faire juridique ont largement été mis à contribution.

Le droit des temps de crise n’est pas le droit ordinaire.

Chacun a pu s’en rendre compte sans même être juriste.

Pour ceux qui en douteraient, il suffit de feuilleter avec gourmandise l’ensemble des revues juridiques qui n’ont cessé d’être publiées numériquement et dont la version papier vient d’être livrée à beaucoup, en une seule fois, au moment où la poste redevient alerte dans ses livraisons.

Les normes d’exception, lorsqu’elles se multiplient, voire lorsqu’elles prolifèrent, finissent par construire une normalité de l’exceptionnel.

Tel est largement le cas.

Nous avons eu le temps des experts sommés de répondre presque séance tenante à la question lancinante « comment faire les bons choix ? », à supposer qu’il y en ait de bons.

Nous avons navigué des semaines durant au milieu des risques subis et réalisés.

Le questionnement sur les responsabilités politiques, morales mais surtout pénales n’a pas été masqué longtemps et a avancé à visage découvert et des plumes acérées se sont révélées au grand jour.

Il restera de cette épidémie des traces tragiques de manque, et de funestes pertes.

L’épidémie a volé à de nombreuses familles leur deuil.

Il est encore trop tôt pour faire tous les bilans mais il est déjà urgent de ne pas oublier et de ne pas passer trop facilement au monde d‘après alors que le virus est toujours en instance ou plus simplement court toujours !

Le droit doit aussi avoir de la mémoire et le souci des bilans rigoureux. Et surtout prudence et souci des autres !