Le 7 décembre dernier, l’Hôtel de ville de Paris a accueilli une cérémonie à la fois solennelle et amicale, la remise par François Molins, procureur général près la Cour de cassation, des insignes d’Officier de l’Ordre National du Mérite à Carole Damiani, directrice de Paris Aide aux victimes. Au premier rang des nombreuses personnalités présentes se trouvaient notamment, Jean-Marc Sauvé, vice-président honoraire du Conseil d’État et président de la CIASE, Rémy Heitz, procureur général près la cour d’appel de Paris, Jean-Michel Hayat, premier président de la cour d’appel de Paris, ainsi que Stéphane Noël, président du Tribunal Judiciaire de Paris.

Après avoir rappelé que l’Ordre National du Mérite a été créé par le général de Gaulle pour récompenser les mérites rendus à la nation française, François Molins a souligné à quel point cette distinction est en harmonie avec le parcours de Carole Damiani. Titulaire d’un doctorat de psychologie clinique de l’Université Paris V, elle œuvre depuis de longues années au service des victimes. Directrice de PAV depuis 2015, elle a considérablement développé le champ d’action de cette association. François Molins a souligné la présence constante et particulièrement efficace de l’équipe parisienne pendant l’actuel procès des attentats devant la cour d’assises spéciale de Paris et ceci depuis le stade de la préparation du procès.

Le dynamisme de Carole Damiani la pousse à maintenir les liens avec le milieu universitaire en dispensant des enseignements dans plusieurs universités parisiennes, également à la Réunion et à Mulhouse.

Dans la salle, de nombreux témoins de ces activités multiples, dont des magistrats, des avocats, des greffières, des représentants de la Mairie de Paris, la présidente de PAV, Caroline Lacroix, et les salariés de l’association, des collègues psychologues, des universitaires, des amis, ont chaleureusement applaudi Carole Damiani à la remise de la médaille.