Isabelle Corpart,

Maître de conférences à l’Université de Haute-Alsace,
Membre du CERDACC

 

Les vidéos sont sur notre chaîne YouTube du CERDACC

https://www.youtube.com/channel/UCUR_FAAyvX2oYeXvBRy4Y_Q

LE PROGRAMME (format PDF)

À l’occasion du colloque anniversaire des 25 ans du Centre Européen de recherche sur le Risque, le Droit des Accidents Collectifs et des Catastrophes (CERDACC), laboratoire de recherche des juristes de l’Université de Haute-Alsace, nous avons voulu lister les risques encourus par les populations vulnérables, leur situation particulière pouvant les mettre en danger et en tout cas les fragiliser, ce qui n’est pas nouveau mais est déjà apparu lors de grandes catastrophes sanitaires qui nous seront relatées par Renaud Bueb qui nous montrera quelles en ont été les suites, qu’il s’agisse des réactions de la population ou des services publics.

Appartenir à une catégorie de personnes dites autrefois incapables juridiques témoigne en effet d’une fragilité qui peut conduire à des situations très préoccupantes. Ces personnes sont effectivement aux premières lignes pour compter parmi les victimes de la pandémie, qu’il s’agisse des enfants, ce que nous aborderons en donnant la parole à Richard Sancho qui analysera les retombées des normes sanitaires sur la vie des enfants en famille, à l’école ou confiés à l’Aide sociale à l’enfance ou encore des majeurs protégés, thématique confiée à Béatrice Schneuwly qui fera le point sur les drames vécus par des personnes dont l’état est dégradé au point d’avoir dû être mis sous curatelle ou tutelle et que la situation actuelle affaiblit encore, qu’ils soient encore chez eux ou accueillis en EHPAD.

Dans le cercle familial, on le sait la Covid-19 et le confinement total ou partiel qu’elle a occasionné a aussi compliqué les relations au sein des couples, les victimes de violences conjugales ayant beaucoup souffert du contexte actuel ce dont témoignera Anna Matteoli qui développera les mécanismes de l’emprise conjugale en temps de crise sanitaire. Toutes ces situations face à la maladie ou à la mort, aux privations de liberté, aux tensions familiales, ont aussi conduit à des dépressions très graves et les retombées psychologiques de la Covid-19 seront analysées par Claire Metz.

La question de la vulnérabilité ne se limite toutefois pas au cercle familial et de nombreux professionnels ont pu faire état des perturbations des populations qu’ils ont en charge mais aussi de leur propre perte de repère et fragilisation. Il en va ainsi des professionnels qui s’occupent d’enfants ou de majeurs protégés comme le rapporteront Richard Sancho et Béatrice Schneuwly, qui doivent gérer les violences conjugales pour Anna Mattéoli ou tenter d’endiguer les dépressions sévères pour Claire Metz

Par ailleurs, le virus nuisant gravement à la santé des personnes, nous donnerons la parole au Docteur Karine Meunier, aux premières loges en tant que médecin pour revenir sur les drames vécus par les patients atteints de la Covid-19 et nous parler des complications que connaissent les soignants, professionnels parfois rendus vulnérables car contaminés mais aussi épuisés par leur combat quotidien contre la pandémie.

En fait, comme nous le montrera le Docteur Martine Léonard, tous les salariés sont impactés par les conditions de travail complexifiées par la circulation du virus, voire par les périodes de confinement. Sur ce point, le baromètre de la santé psychologique des salariés fait état d’un niveau de détresse psychologique alarmants.

Sans pouvoir être exhaustif sur les retombées de la Covid-19, il ne faut pas enfin oublier certaines catégories de personnes particulièrement aux prises avec la crise sanitaire qui fragilise leurs lieux de vie. En effet, la vulnérabilité des locataires et des propriétaires mérite aussi que l’on s’attache aux aides et protections à mettre en place, en abordant des aspects de la vulnérabilité économique, dispositif qui sera explicité par Patrice Battistini.

Il est essentiel d’élargir les réflexions sur les impacts de la crise sanitaire car, outre le fait que des personnes de tous âges et quel que soit leur état de santé sont directement touchées de plein fouet par la Covid-19, de nombreuses fragilisations visent indirectement leurs familles, leurs proches et tous les professionnels qui agissent à leur côté car, en ce qui les concerne, le manque de lien social impacte négativement le sens donné à leur travail.