Claude LIENHARD

Avocat spécialisé en droit du dommage corporel
Professeur émérite à l’Université de Haute-Alsace
Directeur honoraire du CERDACC

 

Récemment, à plusieurs reprises, la liberté d’expression au sein de l’université a été violemment mise en cause.

Une conférence de Sylviane AGACINSKI a été annulée à l’Université de Bordeaux-Montaigne sous la pression d’associations étudiantes au motif que la philosophe aurait été opposée à la PMA pour toutes les femmes et à la GPA.

A Paris, c’est un cycle de formation sur « la prévention de la radicalisation » qui a été supprimé au motif qu’il aurait été « stigmatisant ».

A Lille, suite à l’irruption d’un groupe de manifestants, l’ancien Président de la République, François Hollande, a été contraint d’annuler une conférence à la Faculté de droit.

Des livres de l’ancien Chef d’Etat ont été déchirés publiquement.

Disons-le clairement et dénonçons-les fermement ces comportements sont dangereux pour la démocratie et méritent une condamnation unanime.

L’université doit pouvoir accueillir le débat.

Il peut être vif.

Il doit toujours être contradictoire, étayé et argumenté.

Il y a un devoir de sanctuarisation pour accueillir.

Hors normes, et rassurant !

 « Hors normes » est un film exceptionnel d’une rare intelligence comme le souligne Roland Gori, Professeur Honoraire des Universités et psychanalyste.

Ce film renvoie à la vraie vie où « des acteurs du soin bricolent comme ils peuvent avec des sentiments, des intuitions, des expériences et surtout le désir d’éviter que des souffrances intimes et sociales ne deviennent trop délabrantes pour les adolescents et leurs familles. »

Il nous renvoie aussi à une évidence parfois dérangeante : la norme ne peut pas être un dogme ni dans une approche minimaliste ni dans une approche maximaliste.

Il faut savoir regarder, essayer, se remettre en cause.

Cela vaut pour toutes les disciplines.

Il faut regarder au-delà des clichés et des postures comme le démontre avec pertinence un ouvrage collectif récemment publié sous la direction du Docteur Philippe Denormandie, un titre évocateur « Médecines complémentaires et alternatives pour ou contre ! » (ouvrage collectif Editions Michalon 422 pages).

Conclusion :

Restons toujours vigilants à protéger le débat, toujours attentifs aux opinions qui surprennent parfois dérangent, toujours intelligemment critiques.