Claude Lienhard

Avocat spécialisé du droit du dommage corporel
Professeur émérite des Universités
Directeur honoraire du CERDACC

 

Les images de Notre-Dame en flammes dans la soirée du lundi 15 avril 2019 marqueront longtemps la conscience collective à l’échelle du monde.

Il y eut et il y a encore une émotion et une douleur collective à avoir vu se consumer symboliquement cette part du patrimoine de l’humanité et partir en fumée, l’âme des bâtisseurs.

Désormais l’expertise française est à l’épreuve de la reconstruction avec un calendrier volontaire à 5 ans.

Une émotion en chasse une autre les sanglants attentats qui ont frappé le Sri Lanka le dimanche de Pâques semant l’effroi dans trois églises catholiques et quatre hôtels sont, bien entendu, même s’ils sont lointains, d’une autre ampleur.

Le bilan de l’attentat toujours provisoire est désormais de 300 morts et de plus de 500 blessés, même si les chiffres restent à parfaire.

Il faudra beaucoup de solidarité, d’aide adaptée aux victimes et s’inscrivant dans la durée pour tenter d’accompagner au mieux les victimes et leurs proches qu’il s’agisse des Sri Lankais ou des touristes.

Le temps de la résilience humaine n’est pas le temps de la reconstruction d’une cathédrale.