Par Isabelle Corpart

Anne Thevenot et Claire Metz (sous la dir. de), Faire face aux violences conjugales. Approches croisées d’un phénomène complexe, Presses universitaires de Strasbourg 2021

 

On le sait, les violences conjugales ouvrent de larges débats et amènent à se poser de nombreuses questions. Face à ce phénomène complexe, il est pertinent de croiser les disciplines car certaines réponses sont portées par des psychologues, d’autres des sociologues mais aussi des juristes. Il est important également que les chercheurs puissent appuyer leurs réflexions sur les observations et les analyses des praticiens de terrain. C’est tout l’intérêt de ce dixième ouvrage abordant la question des violences conjugales et tentant de faire face auxdites violences. Il retrace l’évolution du droit en ce domaine, faisant état de multiples avancées juridiques qui conduisent à la mise en place d’un dispositif protecteur des victimes et de mesures de lutte contre les violences mais tient compte aussi de la reconnaissance des violences de genre. En effet, les chiffres montrent que les victimes sont essentiellement des femmes, les violences étant en lien avec les rapports sociaux de sexe qui structurent nos sociétés.

Si les choses ont évolué avec l’émancipation des femmes et la mise en place de l’égalité au sein des familles, malheureusement les comportements n’ont pas toujours changé. Cela se constate sur le terrain et les publications des praticiens mettent l’accent sur les difficultés que rencontrent épouses et concubines, proposant que soit mis en place pour elles un accompagnement personnalisé. Leurs analyses montrent que l’arsenal juridique n’est pas encore suffisant pour soustraire toutes les victimes potentielles aux agissements répréhensibles de leur conjoint ou compagnon.

Dès lors, il faut, encore et toujours, tenter d’améliorer les mesures de lutte contre les violences et cet ouvrage met l’accent sur les points sensibles en ce domaine en prenant du recul par rapport à l’évolution du droit mais aussi de la société et en opérant des comparaisons avec des législations étrangères. Pour intensifier la lutte contre les violences conjugales et améliorer les actions de prévention, il importe de mieux comprendre et connaître ce phénomène, d’où l’intérêt de découvrir les différents éclairages historiques, sociologiques, juridiques (dont ceux de deux membres du CERDACC : Madeleine Lobé-Lobas et Isabelle Corpart) et psychologiques offerts par ce nouvel ouvrage qui analyse d’abord « Les violences conjugales : là-bas et ici, d’hier à aujourd’hui », puis s’attache au corps des femmes « Penser les violences conjugales envers le corps des femmes : approches sociologique, psychanalytique et juridique » et met enfin l’accent sur la vie en couple « Définition du couple comme lien spécifique : des constats aux possibilités de changement ». L’éradication des violences faites aux femmes est un combat que mènent tous les auteurs de ce livre, chaque discipline ayant éclairé une facette des violences pour permettre une réflexion globale et constructive.