Denis Salas, Editions Desclée de Brouwer,
2018

 

Dans son dernier essai, Denis Salas, le président de l’Association française pour l’histoire de la justice, décrypte les réactions de la société civile aux lendemains des attentats djihadistes. Présent à Nice lors de l’attentat du 14 juillet 2016, il lui est paru indispensable de faire part de sa réflexion sur la foule.  Ainsi l’auteur a -t-il montré dans cet ouvrage que si  la foule est souvent redoutée parce que criminelle émeutière, il existe également  des foules paisibles, inoffensives et qu’elles sont des cibles faciles pour les terroristes. Après une telle sauvagerie, on aurait pu craindre des réactions vengeresses, une irruption de violences, au contraire, la foule innocente s’est relevée, on a vu monter la solidarité.